Nouveau livre : Poussière de Temps, Giac Thanh, maitre zen

front cover jpeg

Chers amis, chères amies,

J’ai le plus grand honneur de vous faire partager la poésie de mon maitre, Thay Giac Thanh, dans un nouveau livre de l’édition Linh Son (sous permission de Parallax Press, USA) :

Mourant

Les poèmes mourront.

Les amours ayant vécus dix mille ans mourront aussi.

Les nuages tourbillonnent, obscurcissant tout le ciel.

Dans le voyage qu’est la vie, il y a des hauts et des bas,

Mais un jour je me libèrerai

De toutes mes dettes mondaines.

1983

« Thay Giac Thanh avait une présence extraordinaire pleine de calme et d’humour grâce à toutes ses années de pratique contemplative. Il avait un éclat qui émettait la joie et une lumière insoutenable tout autour de lui. Dans sa hutte, ‘nuage flottant‘, il y eut une connexion entre nous et nous sommes devenus presque proche dès ce moment. Même si j’étais jeune et nouveau au monastère, il m’a traité avec grand respect et amour, ce qui m’a touché pour toujours. Il y avait là un saint, un être humain qui personnifiait toute la beauté de la vie, m’invitant avec les bras ouverts, dans ce nouveau monde.

Il avait ce rire extraordinaire, qui résonnait dans tout l’espace qu’il occupait, et une tendresse qui apaisait ceux qui en avaient besoin. Je n’oublierai jamais son absence de peur, qui n’acceptait ni frontières ni dogme. Son sourire, cependant, était la caractéristique la plus radieuse de toutes. Dans son sourire, qui couvrait l’ensemble de son visage et même au-delà, il donnait tout son être, à chaque instant, de sa personne à une autre. » Ma première rencontre avec Thay décrit dans TEL QUEL : Contemplations et Confessions.

____________________

La poésie de Thay résonne avec les poètes ch’an, zen, et taoiste : Basho, Han San, Ryokan, Chuang Tzu et Huang Po. Avec une simplicité et un profondeur qui touche le fond du cœur et qui parle aux tous les êtres.

« Le fait que tu es un vrai gentilhomme est connu de tous

La tache d’un vrai pratiquant a été accomplie

Lorsque ton stupa sera élevé à flanc de colline

Le son du rire des enfants sera entendu » 

Gatha offert par Thich Nhat Hanh à Thay Giac Thanh au moment de son décède en 15 oct. 2001

 » L’énergie unique de Deer Park doit beaucoup à l’abbé Thây Giac Thanh. Il a été un vrai maître zen et un poète inspiré. » Sr. Chan Khong

Sortie du livre – 15 octobre 2017

Pour précommander l’édition limite 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s